Compte rendu de l’assemblée générale du département d’Histoire du 05.03.2020 (12h-14h) enseignant.es chercheur.euses, personnel, étudiant.es

Environ 120 personnes étaient présentes.
Aurélia Michel présente les principes de la mobilisation, et ce qu’elle signifie plus précisément pour des enseignant.es et étudiant.es en Histoire, dans une perspective des choix politiques et sociétaux faits depuis la Deuxième Guerre Mondiale.
La « lettre des précaires » est lue et sont expliqués les enjeux des statuts des enseignant.es-chercheur.euses, actuels et à venir si la LPPR passe, sous forme de loi ou de décret.
Les discussions ont porté les modes de mobilisation possibles et souhaitables, de la part des enseignant.es et des étudiant.es.

Ont été mises au vote les décisions suivantes :
·       Participation à la manifestation du 5 mars à 14h30 : OUI (unanimité)
·       Grève des cours et des examens les 06.03 et 07.03 : OUI (7 NPPPV, 8 abstention, 0 contre)
·       Blocage des cours et des examens les 06.03 et 07.03 : OUI (20 NPPPV + abstentions, 4 contre)
·       Soutien à la « lettre des précaires » : OUI (2 abstentions, 0 NPPPV, 0 contre)
·       Création d’une délégation d’enseignant.es et d’étudiant.es auprès de la Présidence de l’UDP : OUI (18 NPPPV, 11 abstentions, 2 contre)
·       Convocation d’une AG de l’UFR GHES lundi 09.03 : OUI (10 NPPPV, 1 abstention, 0 contre) – elle se tiendra à 12h, avec l’AG de P7 (la salle sera précisée ultérieurement)

La décision de grève est une émanation des présent.es à l’assemblée, elle n’engage pas la décision personnelle de chacun.e de la suivre ou non. Les enseignant.es tiendront les étudiant.e.s informé.es de leur décision. Continuez à faire entendre votre voix, quelle qu’elle soit : une nouvelle AG de P7 aura lieu lundi à 12h (salle à préciser).