Publication – Gabrielle Houbre, Les deux vies d’Abel Barbin

Gabrielle Houbre, Les deux vies d’Abel Barbin, né Adélaïde Herculine (1838-1868), Paris, PUF, 2020, 310 p., 21 €

 Seul manuscrit connu écrit par un.e « hermaphrodite » au XIXe siècle, le texte a été publié en 1978 par Michel Foucault sans avoir pu lever l’anonymat des personnes et des lieux jalonnant le parcours d’Adélaïde Herculine Barbin. Une recherche poussée dans les archives a permis de reconstituer ici avec une grande précision la jeunesse de Barbin en Charente Maritime. De l’hospice au couvent, du cours normal d’institutrices à son premier poste, de sa relation amoureuse avec sa collègue à son changement de sexe à l’état civil, de son départ pour Paris à son suicide à 30 ans, l’histoire romantique d’Adélaïde Herculine devenue Abel livre ses mystères. Accompagné d’un essai sur les « Erreurs de sexe », qui la replace dans l’histoire plus globale des intersexes au XIXe siècle, cet ouvrage invite à questionner la pertinence de l’ordre binaire sexuel de notre société, à l’heure où beaucoup militent en faveur d’une fluidité transidentitaire et où de plus en plus de pays légalisent un « troisième » genre.