Séminaire Diaspora(s) : matrice juive – évolutions contemporaines – Programme 2020-2021

Si le mot « diaspora » date de l’antiquité et désigne à l’origine des diasporas grecques, la notion de diaspora a néanmoins pendant longtemps été utilisée essentiellement en rapport avec les juifs. Plus récemment, dans le sillage d’une modification généralisée du rapport à l’espace, de l’augmentation des circulations et des migrations volontaires ou subies et de l’érosion des limites de l’Etat-nation, elle se voit utilisée également pour qualifier des expériences de dispersion jusque-là désignées par les termes d’exil et d’expatriation, ou des solidarités transnationales, ou encore comme « nom du global » (Dufoix). Cette extension, dans laquelle certains chercheurs ont vu un effet de « mode » (Chivallon) ou une « dispersion du terme » (Brubaker), rend nécessaire un réexamen critique des usages de la notion. C’est ce par quoi nous avons commencé en 2018/19, lors d’une série d’Ateliers, tout en abordant à travers des études de cas différents aspects de l’histoire des diasporas judéo- allemandes. En 2019/20 nous nous sommes interrogé.e.s au cas par cas sur la possibilité de parler d’une matrice juive et de mettre en relation des expériences diasporiques juives et non-juives.

Les séances réunissent deux chercheur.e.s invité.e.s. Leurs interventions sont suivies d’une discussion avec les participants du séminaire.

Responsables: Patrick Farges (Université de Paris, Diderot), Sonia Goldblum (Université de Haute- Alsace), Heidi Knörzer (Ecole Polytechnique), Katja Schubert (Université Paris Nanterre), Céline Trautmann-Waller (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3/IUF)

Programme des séances :

Vendredi 23 octobre 2020 (14h-17h) :

– Pierre de Trégomain (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : « Changer de groupe ethnique en Europe centrale et orientale » (communication en français).
– Marion Picker (Université de Poitiers) : « Aby Warburgs Wanderkarte oder: Die Diaspora der europäischen Seele » (communication en allemand).

Lieu : Université de Paris (ex-Diderot), bâtiment Olympe de Gouges, 7e étage, salle 715 (attention : pour accéder aux étages supérieurs du bâtiment, il faut demander un badge à l’accueil au rez-de- chaussée)

Vendredi 29 janvier 2021 (14h-17h) :

– Françoise Kral (Université Paris Nanterre) : « L’intervention muséale et les diasporas de l’aire Anglophone : réinvestir l’empreinte ».
– Céline Trautmann-Waller (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / IUF) : « Diaspora : mémoire, carte, archive ».

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Ida Maier, salle R14

Vendredi 12 février (14h-17h) :
– Judith Lindenberg (Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme) : Les archives du MAHJ
– Laure Fourtage (ORT France) : Les archives de l’ORT (Organisation Reconstruction Travail) Lieu : Bibliothèque du MAHJ, 71 rue du Temple, 75003 Paris

Vendredi 9 avril (14h-17h) :

– Nadia Malinovich (Groupe Sociétés, Religions, Laïcités GSRL-CNRS) : « Marocain, Français, ou Américain ? Les réseaux et enjeux identitaires des Juifs marocains à Montréal et Los Angeles (1950-2018) ».
– Evens Jabouin (EHESS) : « Vitalités transnationales et prétentions diasporiques : des Haïtiens en Floride et en région parisienne, année 1980-2010 ».

Lieu : Salle de réunion de l’ancienne Ecole Polytechnique, 2 rue Descartes, 75005 Paris

Vendredi 21 mai (14h-17h) :

– Claire Placial (Université de Lorraine) : « Cultures matérielles : les imprimeurs hébraïques à Metz » (titre provisoire)
– Hélène Leclerc (Université de Toulouse – Jean Jaurès) : titre à venir
Lieu : Université de Paris (ex-Diderot), bâtiment Olympe de Gouges, 7e étage, salle 715 (attention : pour accéder aux étages supérieurs du bâtiment, il faut demander un badge à l’accueil au rez-de- chaussée)

Des questions ? diasporas@listes.univ-paris3.fr