Publication : D’ici et d’ailleurs

L’ouvrage collectif D’ici et d’ailleurs. Histoires globales de la France contemporaine, dirigé par Quentin Deluermoz vient de paraître aux Editions de La Découverte, dans le but d’ ouvrir l’histoire nationale au « grand large » pour appréhender la complexité de la formation de l’État-nation français depuis le XVIIIe siècle

Ce livre poursuit la perspective d’une histoire moins centrée sur l’exceptionnalisme supposé de l’Hexagone, mais il est surtout le premier à resituer systématiquement la France dans le contexte global. Et à produire ainsi un autre récit faisant voler en éclats le grand « récit national » ; un récit ouvert aux expériences du monde comme à ses multiples zones de friction ; un récit qui, loin de dissoudre le cadre national, montre qu’on ne peut comprendre la mise en place d’un État-nation qu’en le saisissant dans ses dynamiques à la fois internes et externes.
Empruntant aux histoires transnationales, impériales et globales, cet ouvrage montre la place prépondérante de l’impérialisme « informel » français dans la globalisation ; inscrit la Révolution dans les circulations politiques des Amériques jusqu’à l’Asie, en tenant compte des effets retour ; saisit l’histoire industrielle à partir de son insertion dans les évolutions multiformes du capitalisme mondial ; intègre l’État « moderne » dans le processus d’expansion des administrations à l’échelle transcontinentale ; ou encore montre que l’art « français » doit beaucoup aux circulations internationales avec les autres pôles de référence culturels, comme l’Allemagne puis les États-Unis…
De quoi bouleverser quelques-unes de nos certitudes les plus établies sur l’histoire de France.

Pour en savoir plus, voici des présentations de l’ouvrage disponibles en ligne :