Les Historiennes, une lecture-performance de Jeanne Balibar

Dans le cadre du Festival d’automne à Paris, le théâtre des Abbesses présentera Les Historiennes, une lecture-performance de  Jeanne Balibarles 28 et 29 septembre 2019.   Si vous n’êtes pas abonnés au Festival d’automne, vous pourrez tout de même assister au spectacle, en prenant vos places au Théâtre de la ville. Les billets sont en vente depuis le 28 août.

Une meurtrière, une actrice, une esclave,
trois figures féminines éclairées par trois historiennes
dont Jeanne Balibar restitue les récits
dans cette lecture-performance

Seule face au public, Jeanne Balibar s’appuie sur les travaux des historiennes Charlotte de Castelnau-L’Estoile, Anne-Emmanuelle Demartini et Emmanuelle Loyer pour explorer les portraits de trois femmes hors du commun – une meurtrière, une actrice, une esclave – ce qu’elles nous disent du féminisme, mais aussi des questions liées aux rapports de classes et à l’identité. Il y a d’abord Violette Nozière, meurtrière à dix-huit ans de son père alors que celui-ci avait abusé d’elle pendant des années, telle que racontée par Anne-Emmanuelle Demartini dans Violette Nozière, la fleur du mal : Une histoire des années trente. Il y a ensuite Delphine Seyrig, actrice, cinéaste et féministe revendiquée, évoquée par Emmanuelle Loyer. Il y a enfin, Pascoa, esclave née au XVIIIe siècle, dont Charlotte de Castelnau-L’Estoile a retracé les vicissitudes et la libération sur fond de colonialisme.