Archives de l’auteur : François Otchakovsky-Laurens

Encyclopédie des historiographies – Présentation au Cnrs

L’InSHS (Institut des Sciences humaines et sociales au sein du CNRS), présente dans sa dernière lettre l’entreprise éditoriale de l’Encyclopédie des historiographies (volume 1 paru en 2020 et volume 2 en préparation).

Vous trouverez le lien vers cette présentation ci-dessous :

Encyclopédie des historiographies – Présentation InSHS

Publication – Patrick Farges, Le Muscle et l’Esprit. Masculinités germano-juives dans la post-migration : le cas des yekkes en Palestine/Israël après 1933

En 1933, le régime nazi mit en place une politique de discrimination puis de persécution des citoyens juifs du Reich, qui contraignit des milliers de personnes à la migration forcée vers diverses destinations, dont la Palestine sous mandat britannique (qui deviendra Israël en 1948). Cette migration des années 1930 est parfois appelée « cinquième aliyah » dans l’historiographie israélienne. Pour ces personnes, l’adaptation post-migratoire fut complexe : la migration représenta une rupture importante, affectant tant les liens sociaux que l’identité culturelle et les représentations genrées. Relationnelle, multidimensionnelle et intersectionnelle, l’histoire des masculinités intègre différentes formes de domination : domination des hommes sur les femmes, domination de certains hommes sur d’autres hommes, mais aussi rapports de domination sociale et raciale. Ce sont ces intersections sociales complexes, ainsi que l’influence des différentes formes de nationalisme (du nationalisme antisémite exacerbé en Allemagne jusqu’au projet sioniste) sur l’injonction à agir « en homme », qui sont au cœur de l’ouvrage.

Après le nazisme et la Shoah, il est devenu difficile de penser ensemble identité juive et allemande. Par bien des aspects pourtant, les Juifs germanophones en Palestine/Israël (désignés par le terme yekkes) ont maintenu une identité distincte. L’un des défis fut de satisfaire aux exigences du programme genré du sionisme, marqué par une obsession de la régénérescence virile et un état de guerre quasi-permanent, conduisant à survaloriser les conduites martiales. Or la majorité des hommes de la « cinquième aliyah » ne correspondaient en rien à l’idéal du pionnier (halouts) ni du « Nouveau Juif » sionistes, et certains parmi les yekkes – hommes et femmes – ne pouvaient pas ne pas voir à quel point ce nationalisme viriliste exacerbé ressemblait à celui qui les avait chassés d’Europe.

Commandes sur le site de l’éditeur : https://www.peterlang.com/view/title/72920

Dossier de la Revue Histoire urbaine (n°58) – Ruines et ville

Sans jamais oser le demander, vous avez toujours subodoré que les Romains n’avaient pas le même rapport que nous aux ruines… romaines ?

Sans céder aucunement à la tentation survivaliste, vous voudriez savoir comment l’on pouvait vivre au milieu des ruines à la fin de l’Antiquité ?

Vous n’avez jamais vraiment compris ce que viennent faire les grosses têtes dans Fellini-Satyricon ?

Vous êtes toujours resté.e perplexe devant certains vestiges de la Planète des singes qui ont vraiment un air d’Antiquité ?

Vous avez un jour rêvé de droner au-dessus d’un ksarde l’oasis marocaine de Figuig afin de vous adonner à l’archéologie prédictive ?

… Alors le dossier du numéro 58, août 2020, de la revue Histoire urbaine,« Ruines et villes dans l’Antiquité romaine et au-delà », coordonné par Laurence Gillot et Jean‑Pierre Guilhembet, avec des contributions de Stéphanie Wyler (autant pétronienne que fellinienne), de Guillaume Auvray (ancien doctorant de péplum), d’Olivier Bouet et André Del (figures numériques de l’ENSA-PVS), vous attend sur Cairn (accès par la Bibliothèque des Grands Moulins : https://www.cairn.info/revue-histoire-urbaine-2020-2.htm?contenu=sommaire

Contenu du dossier : Continuer la lecture

Colloque “Quand la provenance de biens culturels est contestée : recherches, méthodes, métier”, 23 novembre 2020

Le colloque “Quand la provenance de biens culturels est contestée : recherches, méthodes, métier”, organisé par l’Université de Paris (ICT), l’EHESS, l’Université de Nanterre et l’association Astres aura lieu le lundi 23 novembre 2020, en ligne.
Inscription obligatoire par mail : colloqueprovenance2311@gmail.com

Vous y êtes les bienvenu.e.s,
Sophie Coeuré, Margaux Dumas

Programme complet du colloque

L’histoire de l’histoire des mondes – Deux enregistrements vidéos

Vous trouverez ci-dessous l’enregistrement de la Journée du 13 octobre 2020, organisée par la bibliothèque Bulac et le laboratoire Cessma sur le thème : “ETONNANTS HISTORIENS. LES LOINTAINES FABRIQUES DE L’HISTOIRE”.
Cette journée de réflexion collective était organisée autour de l’Encyclopédie des historiographies. Afriques, Amériques, Asies (Presses de l’Inalco, 2020), avec ses éditeurs, ses auteurs et ses lecteurs.

Publication – Isabelle Bretthauer, Anna Caiozzo et François Rivière (éd.), La plume et le calame. Entre Orient et Occident, les métiers de l’écrit à la marge

Jusqu’où les pratiques de l’écrit se sont-elles professionnalisées au Moyen Âge et à l’époque moderne ? La fonction sociale des scribes ou copistes est souvent symboliquement liée aux textes sacrés, en Occident comme en Orient. Mais la transmission des savoirs par l’écriture déborde le cadre religieux pour s’insinuer progressivement dans une multitude de milieux sociaux. La maîtrise de l’« écrit » (ausens d’acte d’écriture et d’action sur la matérialité de l’écrit) n’apparaît cependantcomme centrale que dans quelques métiers (notaires, maîtres d’écriture,transmetteurs…), tandis que, pour de nombreuses autres activités, cette compétence reste longtemps secondaire, sans reconnaissance sociale particulière.

Continuer la lecture

Charlotte de Castelnau-l’Estoile, premier prix lycéen du livre d’histoire

Charlotte de Castelnau-L’Estoile vient de remporter le Prix Lycéen du livre d’histoire (Première édition) qui lui a été remis aux Rendez-Vous de l’Histoire de Blois 2020 pour Páscoa et ses deux maris. Une esclave entre Angola, Brésil et Portugal au XVIIe siècle, Paris, PUF, 2019. 

Páscoa et ses deux maris (PUF) raconte le procès à Lisbonne en 1700, d’une esclave accusée de bigamie. Entre Angola, Brésil et Portugal, ce livre nous plonge dans la société esclavagiste du XVIIe siècle. La revue l’Histoire propose un entretien avec la première lauréate du prix lycéen du livre d’histoire.

Interview de Charlotte de Castelnau-L’Estoile par la revue l’Histoire

Présentation du Prix Lycéen

Campagne d’universitaires en solidarité avec les détenus du parti HDP (Turquie)

Nous signalons à votre attention une campagne des universitaires pour la paix pour la libération immédiate de tou.s.tes les détenu·es lors des opérations contre le parti HDP (Halkların Demokratik Partisi / Parti démocratique des peuples) et emprisonné·es par la suite, notamment le Prof. Dr. Beyza Üstün, signataire d’une pétition pour la paix, ainsi que Cihan Erdal et Can Memiş.

Call for Solidarity

On September 25, 2020, the Ankara Chief Public Prosecutor’s Office issued arrest warrants against 82 members of the Peoples’ Democratic Party (HDP), the second biggest opposition party in Turkish Parliament, including 24 former Central Executive Committee members.  They were taken into custody and were restricted from meeting their attorneys for 24 hours. On October 1, 2020, the court ordered the pre-trial detention for seventeen of them, including the joint mayor of Kars, Ayhan Bilgen, the former MPs Ayla Akat Aka, Emine Ayna, Nazmi Gür, Professor Dr. Emine Beyza Üstün*, HDP’s former Central Executive Board members researchers Cihan Erdal* and Can Memiş*. Continuer la lecture

Séminaire “Diaspora(s) : matrice juive – évolutions contemporaines” (2020/2021)

Responsables: Patrick Farges (Université de Paris, Diderot), Sonia Goldblum (Université de Haute-Alsace), Heidi Knörzer (Ecole Polytechnique), Katja Schubert (Université Paris Nanterre), Céline Trautmann-Waller (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3/IUF)

Si le mot « diaspora » date de l’antiquité et désigne à l’origine des diasporas grecques, la notion de diaspora a néanmoins pendant longtemps été utilisée essentiellement en rapport avec les juifs. Plus récemment, dans le sillage d’une modification généralisée du rapport à l’espace, de l’augmentation des circulations et des migrations volontaires ou subies et de l’érosion des limites de l’Etat-nation, elle se voit utilisée également pour qualifier des expériences de dispersion jusque-là désignées par les termes d’exil et d’expatriation, ou des solidarités transnationales, ou encore comme « nom du global » (Dufoix). Cette extension, dans laquelle certains chercheurs ont vu un effet de « mode » (Chivallon) ou une « dispersion du terme » (Brubaker), rend nécessaire un réexamen critique des usages de la notion. C’est ce par quoi nous avons commencé en 2018/19, lors d’une série d’Ateliers, tout en abordant à travers des études de cas différents aspects de l’histoire des diasporas judéo-allemandes. En 2019/20 nous nous sommes interrogé.e.s au cas par cas sur la possibilité de parler d’une matrice juive et de mettre en relation des expériences diasporiques juives et non-juives.

Vendredi 23 octobre 2020 (14h-17h) :

– Pierre de Trégomain (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : « Changer de groupe ethnique en Europe centrale et orientale » (communication en français).
– Marion Picker (Université de Poitiers) : « Aby Warburgs Wanderkarte oder: Die Diaspora der europäischen Seele » (communication en allemand).

Lieu : Université de Paris (ex-Diderot), bâtiment Olympe de Gouges, 7e étage, salle 715 (attention : pour accéder aux étages supérieurs du bâtiment, il faut demander un badge à l’accueil au rez-de-chaussée)

Soutenance de thèse – Aurélie Massie

Aurélie Massie soutiendra sa thèse de doctorat intitulée

“La police du Châtelet de Paris (1560-1610) :
Identité, organisation et pratiques des officiers”

La soutenance se déroulera le 3 octobre à 14h00 à l’Université de Paris, Bâtiment de la Halle aux Farines (Salle des thèses, 580F), 9-15 esplanade Pierre Vidal-Naquet, 75013, Paris.

La composition du jury est la suivante: 
Anne Bonzon, maîtresse de conférences, Université Paris 8
Pascal Brioist, professeur, Université de Tours, rapporteur
Vincent Denis, maître de conférences, Université Paris 1, rapporteur
Robert Descimon, directeur d’études, EHESS  
Liliane Hilaire-Pérez, professeure, Université de Paris, directrice de thèse
Vincent Milliot, professeur, Université Paris 8, président du jury
Nicolas Vidoni, maître de conférences, Aix-Marseille Université

En raison de la crise sanitaire, le public est limité à un maximum de 20 personnes. Merci de signaler votre présence par mail à massie.aurelie@gmail.com